Nous sommes incapables de charger Disqus. Si vous êtes un modérateur, veuillez s'il vous plaît consulter notre guide de résolution des problèmes.

NeverMore • il y a 3 années

Ne pas oublier que Hillary Clinton est une va t'en guerre et qu'il semblerait qu'elle est favorable aux frappes préventives, éventuellement nucléaires, par exemple pour "solutionner" le problème Ukrainien

Buck Dannt • il y a 3 années

J'adore ce genre de commentaire délirant.

Je sais pas où vous avez lu des trucs aussi cons (frappes nucléaires américaines sur le sol européen pour résoudre un conflit complètement secondaire du point de vu américain). Mais vous devriez rapidement changer de lectures.

yoananda • il y a 3 années

Ben nous on a Hollande quoi ! Ça laisse de la marge aux autres pays avant de descendre aussi bas que nous. Pour ma part, je ne me moquerais plus des présidents des autres avant longtemps.

Mandos • il y a 3 années

Le plus remarquable n'est pas que l'Amérique n'ait pas mieux à proposer. Non, le plus remarquable, c'est que malgré les casseroles qu'Hillary se traîne et à côté desquelles Obama passerait pour un Thomas Jefferson, la machine est tellement gigantesque, le consentement du public conditionné à un tel degré de perfection, qu'elle a toutes les chances de remporter l'élection comme prévu, en dépit de son abyssale nullité, face à un camp républicain divisé et boiteux. D'un point de vue politique ce n'est certes pas une bonne nouvelle, mais d'un point de vue stratégique, on ne peut qu'admirer la mainmise du camp progressiste sur les restes de ce qui fut un jour la démocratie américaine.

Regardez par exemple cet article de Politico, merveille absolue de courtisanerie veule et de propagande implacable sur la "grand-mère de l'Amérique" (sic) :
http://www.politico.com/mag...

Sinon dans les avancées tactiques du progressisme enragé, on peut noter que la conquête du Vatican se déroule bien.
http://www.breitbart.com/bi...

fboizard • il y a 3 années

Le problème est que je suis d'accord avec vous. La situation est vraiment désespérante.

Quand on pense qu'en France, le système (j'entends par là les institutions plus le fonctionnement de la classe dirigeante) a réussi à imposer sans trop de difficultés François Hollande, dont tout esprit un peu dégourdi avait des raisons objectives de savoir qu'il serait nul, est affligeant.

Bien sûr, il y a l'argument massue «Mais vous avez vu ce qu'il y avait en face ?». C'est une des forces du système que de proposer des choix qui n'en sont pas vraiment.

Désespérant est vraiment le mot juste.

Criticus • il y a 3 années

À propos de conquête de l'Église catholique, on note ceci, au détour d'un échange entre Elkabbach et Boubakeur qui proposent de transformer les églises en mosquées. Boubakeur déclare en effet :

À Clermont-Ferrand, j'ai trouvé tout de même des religieux qui étaient disponibles [sic] à accueillir aussi des musulmans.

http://www.dailymotion.com/...

fboizard • il y a 3 années

Alain Besançon décrit l'islamisation comme un des trois dangers majeurs qui menacent l'Eglise.

N'oublions pas que le proche orient était chrétien avant de devenir musulman.

Mgr Lustiger pensait que l'Eglise est en train d'abandonner l'Europe comme elle a jadis abandonné Byzance.

Criticus • il y a 3 années

Monseigneur Neuf-Trois dans ses œuvres : http://www.fdesouche.com/61... .

Yves • il y a 3 années

Les Etat-Unis ont 130 millions de femmes en âge d'assumer des responsabilités politiques, c'est supérieur au nombre d'hommes. Hillary appartient donc à la majorité. Elle appartient cependant clairement à la minorité du club très restreint des ex- premières dames des Etats-Unis ! Et chez les Républicains, c'est guerre mieux, il semble plus facile de se présenter aux primaires quand on est frère et fils d'ex président. Un duel Clinton-Bush serait un pauvre choix pour cette démocratie vieillissante.