Nous sommes incapables de charger Disqus. Si vous êtes un modérateur, veuillez s'il vous plaît consulter notre guide de résolution des problèmes.

Padiran • il y a 3 années

Amazon ouvre un magasin sans caissière. L'avenir sera peut être dans le retour des raccommodeurs de faïence, affûteurs de couteaux , badestamiers (bonnetier fabricant des bas en estame ou grosse laine),........ bref retour vers le futur. Hier le plein emploi était au bord du gouffre, aujourd'hui il a fait un grand pas en avant.

Edwige Hp • il y a 3 années

Disent en choeur que c'est la faute à Amazon ! Pas à la loi travail, sauvés... Comme chez Peugeot.

Kurtz • il y a 3 années

Sur ce sujet là on est en plein schizophrénie bien française : on se plaint de la disparition des caissières remplacées par des caisses automatiques, mais en même temps personne n'est prêt à faire ce travail là (dont je ne nie pas la pénibilité)

desch • il y a 3 années

Facile de dire ça : Des temps partiels forcés, des paies qui vont avec, des inter vacations mortifères, au final des journées à rallonge pour des demi-smic et on s'étonne de ne pas trouver de personnel ???

Kurtz • il y a 3 années

pour notre part, nous avons une trentaine de postes d'employés commerciaux (terme technique pour caissier(e)) à pourvoir, en CDI 35h sans horaire décalé et 14 mois de salaires ... et bien nous ne trouvons pas et avons donc recours à de l'interim...

Bastien • il y a 3 années

C'est là qu'il faut que pôle emploi soit plus "incitatif"

Kurtz • il y a 3 années

Malheureusement les rares candidats envoyés par Pole Emploi étaient soit pas au niveau, soit commence l'entretien par vous dire que tel jour ils pourront pas venir, et que tel autre jour peuvent pas commencer avant telle heure...Bon je n veux pas généraliser mais très compliqué de recruter ce type de poste

Bastien • il y a 3 années

Je comprends bien, et cela me navre, y compris et surtout pour nos concitoyens en recherche d'emploi. Mais on voit que lesdits concitoyens n'ont pas compris que c'est à eux à s'adapter à l'emploi et non pas le contraire
Quand aux personnes qui n'ont pas le niveau, espérons que la réforme de la formation professionnelle permettra de les former en amont

Kurtz • il y a 3 années

la formation professionnelle est une véritable mafia qui ne sert qu'à engraisser les pontes des organismes obligatoires; ils se fichent complètement de leur mission qui est de former, la seule chose qui les interessent c'est de se répartir la manne versée à fond perdu par les employeurs,
Cette réforme est essentielle, mais j'ai bien peur que cela ne soit une nouvelle fois qu'une réformette; les contributions obligatoires des employeurs devraient être majoritairement employées à former ceux qui n'ont plus d'emploi, et non pas payer une énième stage de management à des gens déjà en poste

Bastien • il y a 3 années

La formation professionnelle est à ce jour complètement à côté de la plaque. Hélas ! C'est pourquoi il faut la réformer en profondeur, supprimer les doublons inutiles et laisser chaque individu décider de ce qu'il fera de son crédit-temps formation

Un "qui n'est rien" • il y a 3 années

Once again, il y a 30 fois plus de demandeurs que d'emplois non pourvus. La formation atteindra vite cette limite laissant 29 trentièmes des "formés" sans emplois. Il faudrait arrêter de nous amuser avec des gadgets quand on refuse systématiquement (et dogmatiquement) la seule solution efficace: la dévaluation.

Théophile • il y a 3 années

La dévaluation en zone euro ça s'appelle la TVA sociale. Pour faire comme les autres il faut d'une part baisser le coût du travail faiblement qualifié, d'autre part robotiser pour rapatrier de l'industrie avec des emplois techniques qualifiés et enfin promouvoir le temps partiel (et non ce que les français appellent "la réduction du temps de travail").

Théophile • il y a 3 années

Pour le supérieur et la formation professionnelle (respectivement 25Ge et 31Ge), la solution est de distribuer cette somme égalitairement à tous les adultes...et les établissements seront alors priés d'avoir quelques résultats pour attirer des élèves.

Sandrine Debonnaire • il y a 3 années

vous et kurtz me faites penser aux deux vieux du muppet show

Bastien • il y a 3 années

C'est rigolo votre remarque, et c'est plein d'affection, Sandrine.
Le sujet, en revanche, est une réalité : des postes CDI 35 heures ne trouvent pas preneurs, ce qui est anormal. Il faut vraiment des réformes rapides

Kurtz • il y a 3 années

comme j'ai le sens de l'humour et que je n'hésite pas à me moquer de moi-même, je trouve ça drôle.. bon je sais pas pour Bastien, mais pour ma part j'ai pas l'impression de radoter ou de sortir le couplet de "c'était mieux avant" (même si je le pense très fort..)

gilliatt • il y a 3 années

C'est scandaleux, en effet, que des pères ou mères de famille soient incapables de s'adapter au travail le dimanche et préfèrent s'occuper de leurs enfants.
"L'avenir de l'être humain est de devenir l'esclave de la machine" nous dit Bastien, alors chers concitoyens, "en marche" (et silence dans les rangs) si vous ne voulez pas le navrer.

Théophile • il y a 3 années

Ce qu'il fallait faire c'est introduire des contrats de week end spécifiques et ne pas autoriser (sauf exception) la double contractualisation avec une entreprise. Une fois protégés ainsi les employés de semaine ne voulant pas travailler le week end, il aurait été possible de laisser le marché librement décider du business du week end (pour recruter des nouveaux salariés sur contrat de we, nécessairement il faut les payer plus cher).

Bastien • il y a 3 années

Qui a parlé de travail du dimanche ? Kurtz, peut-être ?

Kurtz • il y a 3 années

Non..suis contre .;et nous ne pratiquons pas l'ouverture le dimanche..

Elticoloco • il y a 3 années

Vous avez pensé à une annonce sur le bon coin ? Parce que je ne suis pas caissière, mais des 35h sans décalage et sans dimanche travaillé, ça paraît un ovni pour le peu que je connaisse du domaine.

Kurtz • il y a 3 années

Non on a pas encore essayé le Bon Coin...

sodium75 • il y a 3 années

Et puis il y a les séjours aux Bahamas !!!

Kurtz • il y a 3 années

Pas faux...remarquez si faut ouvrir un supermarché là bas pour trouver la main d'oeuvre, suis partant...

Citoyen Lambda • il y a 3 années

Si les magasins ouvraient à des heures raisonnables, vous n'en seriez pas là...

Kurtz • il y a 3 années

comme le dit Doumé plus bas, les horaires raisonnables sont ceux qui s'accordent à la clientèle ..être ouvert de 09h à 20h30 ou 21h n'a rien de rédhibitoire pour un employé à condition que cela soit pas toujours les mêmes qui finissent tard; nous réfléchissons d'ailleurs, comme nous sommes majoritairement dans les centres villes a fermer certaines heures de l'AM

Doumé • il y a 3 années

Pour un commerçant, les heures raisonnables sont celles ou il y a des clients;
La supérette a côté de chez moi ouvrait jusqu'à 19h, alors que le Monoprix situé à 500m était ouvert jusqu'à 21h (moi 19h, c'est l'heure à laquelle je rentre du boulot ...); Cette supérette est maintenant ouverte jusqu'à 20h30, et ils ont recruté 1 ou 2 caissiers(res) ... et je peux vous dire qu'à 20h15, il y a souvent la queue aux caisses ...

gilliatt • il y a 3 années

Eh bien toi qui n'as qu'un petit temps partiel, pourquoi ne sautes-tu pas sur cette opportunité ?
Kurtz a besoin de toi et tu le laisses dans la mouise... Quel mauvais camarade tu fais !

Bastien • il y a 3 années

Ma santé ne me le permet pas, votre agressivité se double maintenant d'une grosse maladresse

gilliatt • il y a 3 années

Je ne pouvais pas savoir que tu étais un "fainéant" (c'est bien ainsi que tu appelles ceux qui ne peuvent pas travailler 60h/semaine pour que la France soit compétitive, n'est-ce pas ?).
A vue de nez tu passes une bonne demi-douzaine d'heures/jour à étaler tes inepties sur ce site ; je ne pense pas que ton état de santé t'interdise de te rendre plus utile que ça au "redressement de la France".

Elticoloco • il y a 3 années

Pas le niveau ? Qu'est-ce qui est demandé hormis flasher mes codes barres, rendre la monnaie et être aimable ?
Enfin, je me doute que cela ne se limite pas à cela.

Doumé • il y a 3 années

Les sociétés d'intérim proposeraient-elles plus de personnes "qualifiées" ? J'en doute un peu ...
Je ne sais pas si vous êtes dans la grande distribution, mais, sans doute à la suite de l'annonce de Carrefour, vous aurez peut-être plus de candidats ... ?

Kurtz • il y a 3 années

Oui dans la grande distribution ...non justement ils ne sont pas plus qualifiés et forcément moins impliqués qu'un "vrai" salarié...

Doumé • il y a 3 années

Alors ... je ne comprends pas vraiment votre problème
Par ailleurs un salarié qui vient d'une société d'intérim ne serait pas pour vous un "vrai salarié" ?

Kurtz • il y a 3 années

ce n'est pas au sens péjoratif..c est juste que quelqu'un qui est là pour 1 semaine ou 2 est forcement moins impliqué que quelqu'un en CDI; de plus vous n'êtes pas sans savoir que l'on est bien obligé de contourner un tant soi peu la législation pour recourir de manière permanente à de l'intérim; mais le contournement a ses limites : on ne peut toujours employer la même personne, sauf à "inventer" à chaque fois un motif différent de recours
Donc nous sommes obligés de prendre des personnes différentes à chaque fois, de reexpliquer le travail etc...

Doumé • il y a 3 années

"On ne peut toujours employer la même personne" ... et "sauf à "inventer" à chaque fois un motif différent de recours" Je comprends de moins en moins votre raisonnement ...
Supposons : Vous avez besoin de recruter du personnel de caisse, je présume pour faire face à une certaine affluence dans votre commerce ... J'ai un peu de mal à comprendre pourquoi vous ne trouvez pas de candidats, si vous proposez par exemple un contrat CDI de 16h à 20h chaque jour ...sauf si vous considérez que les salariés sont à votre entière disposition, utilisables et permutables selon votre gré, et que vous attendez d'eux que si la semaine ou le mois suivant vous changez ses horaires pour travailler de 8h à 12h ils soient disponibles pour vous donner satisfaction;
Vous demandez de l'implication à vos employés ...Comment voulez vous que les salariés se sentent impliqués si on les considère comme des pions ? Dans une entreprise, l'implication doit être des deux côtés ...

Kurtz • il y a 3 années

Non on a besoin de recruter du personnel permanent, pas uniquement pour faire face a de l'affluence; nous proposons des contrats de 35h en CDI de 8h par jour .et bien comme vous je ne comprends pas pourquoi Pole Emploi n'a personne à nous proposer
Quand au fait d'avoir un planning changeant d'un mois sur l'autre, sachant que le pire des changements sera juste qu'un mois cela sera le lundi que vous serez d'ouverture en lieu et place du jeudi .. je ne vois pas en quoi cela fait de nos salariés des pions....

Anarkobolchevik • il y a 3 années

Moi, c'est pareil, je cherche un château à dix euros, je n'en trouve pas.
..
Faut peut-être penser à dépenser plus, quand on veut réellement quelque chose.
..

Kurtz • il y a 3 années

j'ai toujours dis que les salaires en France était trop bas, c est un problème général.. et j'ai toujours été un ardent défenseur de politique de relance par la demande, et non pas par l'offre comme il est fait depuis des dizaines d'année
Ce type d'emploi a toujours été mal payé, que cela soit maintenant ou dans les années 80; pourtant à l'époque ces postes étaient pourvus, le problème est donc en partie ailleurs..

Citoyen Lambda • il y a 3 années

La politique de relance par la demande a été essayée en 1981 et ce fut un désastre. Déjà à l'époque, l'appareil productif français a été incapable de suivre al demande et le déficit de la balance commerciale est devenu abyssal en quelques mois. Imaginez donc aujourd'hui, où 30 ans d'européisme béat ont depuis divisé par 3 ou 4 les capacités de cet appareil productif ?

En fait, ni une politique de l'offre (arrivée trop tard) ni une politique de relance par le demande n'ont de chance de réussir aujourd'hui, parce que l'Euro nous plombe irrémédiablement. Une monnaie sur-évaluée de 20% face aux allemands qui bénéficient eux d'une monnaie sous-évaluée d'autant est un handicap irrémédiable.

Kurtz • il y a 3 années

On est tout a fait d'accord, et une politique de la demande aurait sans doute pour effet que les consommateurs privilégient les produits à bas coûts venant d'Asie ou d'ailleurs..on paye les conséquences de la destruction de notre outil industriel et du mirage de l'économie numérique, qui certes crée des emplois, mais en nombre moindre , et surtout que des emplois qualifiés

Citoyen Lambda • il y a 3 années

Voilà !!

Donc, tant qu'on restera dans les règles du jeu actuelles, que Macron ne veut surtout pas changer, on s'enfoncera dans la mouise. TINA.

Théophile • il y a 3 années

Sauf avec la TVA sociale et l'impôt négatif (revenu universel). Ce sont des méthodes intelligentes pour dévaluer en France sans ruiner les épargnants.

Théophile • il y a 3 années

Il faut faire les deux (offre et demande). Donner de l'argent au plus grand nombre oui car sinon la machine à consommer se grippe, mais plutôt par l'impôt négatif que par le salaire : on prend l'argent là où on fait de la valeur et on le redistribue aux gens qui font moins de valeur en baissant le coût de leur poste de travail. Sinon il se passe ce qui s'est passé en 1982 : une explosion des importations...et donc un serrage de vis l'année suivante.

Anarkobolchevik • il y a 3 années

Ce type d'emploi est encore plus mal payé que dans les années 80.
..
En tous cas, le problème ne vient pas des offreurs de travail.
..
Le problème vient des acheteurs de travail.

desch • il y a 3 années

Une exception dans un milieu qui joue avec les trous noirs du code du travail. Continuez ainsi vous travaillez à la restauration de l'image de cette profession féminisée à outrance avec toute l'exploitation qui va avec.

Franck Einstein • il y a 3 années

C'est comme à la télé, c'est le spectateur qui fabrique les programmes qu'on lui laisse regarder.

Padiran • il y a 3 années

"mais en même temps personne n'est prêt à faire ce travail là"
Il y a énormément de citoyens et citoyennes qui sont prêts à devenir caissier ou caissière, même à temps partiel, même en horaire éclaté

desch • il y a 3 années

ceux qui ont fait leurs comptes n'y vont plus : salaires de mer... horaires à la onc, temps trajets chronophages (parce qu'ils cumulent deux ou trois jobs de ce type) pour finir ils en sont de leur poche. Tentez l'expérience un mois ou deux vous verrez

Padiran • il y a 3 années

J'ai des parents qui y ont travaillé, certains n'y ont pas tenu 1 mois, pour d'autres il fallait bien travailler pour manger, même des produits de mauvaise qualité. L'indépendance à un prix et en ce moment l'indépendance est... hors de prix