Nous sommes incapables de charger Disqus. Si vous êtes un modérateur, veuillez s'il vous plaît consulter notre guide de résolution des problèmes.

Curmudgeon • il y a 1 année

Voici un autre révélateur social, mais d’un autre type.

En 2013 est né le prince George, fils du prince William. A cette occasion l’archevêque de Cantorbéry, Justin Welby, a dû répondre à une question de journaliste, le genre de question pour laquelle, assurément, il n’est pas toujours facile d’improviser une réponse à la fois courtoise et intelligente.

Surtout quand on n’y est pas tellement préparé, vu qu’on a la cervelle pleine de porridge bien glaireux.

Le Telegraph rapportait ceci :

Asked by Channel 4 News how he'd respond if the Prince decided he no longer wanted to be a Christian and was instead drawn to Buddhism, the Archbishop replied: "He's perfectly entitled to be that and we'll cross that bridge if we ever get to it, who knows?

He added: "That's going to be a very long time in the future."

"We have a hugely multicultural society which is one of the fun bits of society. I find this the most intriguing and fascinating society to live in."

Pour ce « haut dignitaire » anglican, le fait qu’un petit-fils du Chef de son Église (chrétienne, donc) devienne bouddhiste n’est pas seulement son droit, ce qui est inattaquable dans une société comme la nôtre (sauf qu’il s’agit malgré tout de la famille royale), Ça semble lié au fait qu’on vit dans une société dite multiculturelle, chose fascinante et un des trucs vachement fun de ladite société.

Je me demande si j’aurais dit que le multiculti est un un élément du fun de notre société, d'où découlerait une éventuelle bouddhisation super-cool. Les nems, les loukoums et le curry, c’est fun. Est-ce que passer de l’anglicanisme au bouddhisme est à ranger aussi dans le fun ?

Curmudgeon • il y a 1 année

Bien entendu, je suis prêt à le parier, Welby ne sait probablement rien de vraiment précis sur les bouddhismes (les journées n’ont que 24 h), en sorte que, peut-être, il serait tenté de penser que toutes les religions sont sympa. Et des espèces de christianisme exotiques.

Il est au surplus devenu banal de confondre le respect des personnes avec l’approbation spontanée et globale de leurs modes de pensée et de comportement.

fboizard • il y a 1 année

Les anglicans sont encore plus affligeants que les catholiques.

De plus, il y a bien souvent chez les clercs une tendance à la veulerie.

Il est clair que cet archevêque est un escroc : il ne croit pas en ce qu'il affiche comme étant sa raison de vivre ("Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi" : c'est très clair, le bouddhisme est inférieur, du point de vue du Salut, au christianisme).

Ce genre d'escroquerie est particulièrement fréquente chez ceux qui font profession de vivre de leurs idées et de leurs croyances : universitaires, politiciens, évêques etc.

Curmudgeon • il y a 1 année

Disons que c'est un enfant du siècle.

Pour la petite histoire biographique, Welby n'est pas vraiment un produit de serre chaude ecclésiastique ou universitaire. Après des études d'histoire et de droit, il a travaillé 11 ans dans des compagnies pétrolières, dont 5 ans chez Elf-Aquitaine. Ce n'est qu'ensuite qu'il s' est découvert une vocation ecclésiastique.

Tous les milieux sont atteints.

J'ai eu des échanges sympathiques mais désespérants avec tel homme du monde des affaires sur l'islam. Et qui n'était certainement pas un imbécile. Ayant fréquenté ses pairs du Proche-Orient, qui lui ont paru hautement modernes et civilisés et qui l'ont assuré du caractère innocent de l'islam, il n'a jamais voulu croire à mes mises en garde. D'ailleurs, j'étais "essentialiste", chose très grave (cet adjectif sert d'argument choc). Il n'y a pas un islam, mais des islams, etc.

fboizard • il y a 1 année

J'ai beaucoup de mal à comprendre cette lâcheté (je suis intimement persuadé qu'il s'agit de lâcheté et non d'aveuglement, même si les deux se recoupent) intellectuelle et même psychologique (certains ont vu leur épouse ou leur fille assassinées par des djihadistes et ont continué à défendre le multiculturalisme, on n'est plus dans l'intellectuel à ce stade, on est dans la maladie mentale).

C'est à proprement parler un sida mental, un effondrement des défenses immunitaires.

Toutes les explications qui me viennent à l'esprit me semblent partielles. Je vois bien sûr qu'il y a une forte composante sociale, le peuple d'en bas est beaucoup moins touché par cette folie, mais je n'ai pas d'explication qui me satisfasse.

Pourtant, je me dis que ce phénomène est si répandu et si particulier que l'explication doit être évidente et que je ne la vois pas.

Poupy • il y a 1 année

Sida mental, c'est le mot.

Skubadaïving • il y a 1 année

L'explication ne saute pas aux yeux parce quelle relève de l'anthropologie, la nôtre contre celle de l'idéologie coranique, et qu'on ne descend pas à ce niveau pour comprendre leurs différences ; ce qu'on voit c'est la traduction de cette différence anthropologique : besoin de garder sa "conception de ce qu'est un homme" qui s'exacerbe avec les générations successives sous forme de revendications vestimentaires, de nourritures, d'enterrements...

On cherche les causes de cette différence du coté social, économique, au mieux culturel. Mais la cause est plus profonde, et elle ne se donne pas à voir. Voilà pourquoi les élites politiques ou religieuses se trompent, en considérant les musulmans comme s'ils étaient des "chrétiens du Vendredi", avec quelques différences culturelles qui s'effaceront avec le temps. Non.

Skubadaïving • il y a 1 année

Mon message au-dessus répond à coté de votre question, qui était "pourquoi cette lâcheté ou aveuglement ?", donc de la part des nôtres (des Occidentaux). Cette question me taraude aussi... qu'est-ce qui fait que l'archevêque Welby ne fait plus trop de différence entre Jésus et Bouddha ?

Curmudgeon • il y a 1 année

En fait Welby n’est pas un indifférentiste, et a même expressément affirmé que, non, toutes les religions ne disent pas la même chose :
http://www.telegraph.co.uk/...

Mais dans le même temps il semble croire qu’il est facile de mettre ensemble des leaders de différentes religions et de leur demander de combattre les « extrémistes » de leurs religions respectives. Or ce n’est pas nécessairement réaliste dans tous les cas. Qu’arrive-t-il si telle religion contient dans son cœur des éléments intrinsèquement extrémistes (de notre point de vue) ?

C’est la même chose en politique. Quelle est la probabilité de mon succès si je sollicite respectueusement la collaboration de leaders de groupes néo-nazis ou staliniens afin qu’ils contiennent les trublions extrémistes au sein de leurs mouvements ?

yoananda • il y a 1 année

L'islamisme djihadiste n'a rien de post moderne, c'est juste l'islam et ça existe depuis 1400 ans.

Par contre, ce qui est "post moderne" c'est l'aveuglement face à l'islam, et qui consiste justement à prétende qu'il y a l'islam d'un coté et ... l'islamisme djihadiste de l'autre.
Les musulmans essayent de s'emparer de l'Europe depuis le début. On est tellement plus une civilisation qu'on leur offre sur un plateau.

fboizard • il y a 1 année

"L'islamisme djihadiste n'a rien de post moderne, c'est juste l'islam et ça existe depuis 1400 ans."

Oui et non.

Fondamentalement, vous avez raison.

Mais l'islam sait faire profil bas quand il est dominé, ce qu'il a fait le siècle dernier.

Aujourd'hui, il retrouve son agressivité naturelle. Autrement dit, il a une évolution superficielle, mais au fond, il n'a jamais changé, vous avez raison.

Curmudgeon • il y a 1 année

Vous avez raison. L'islam fonctionne en régime haut (voire survolté) ou en régime bas selon les circonstances.

Cette adaptation est d'ailleurs très pragmatiquement prévue dans la doctrine, soit en ce qui concerne les traités à signer avec les infidèles pour une trêve provisoire (phase transitoire dans un jihad fondamental), soit en ce qui concerne l'usage légitime du pieux mensonge.

Comme l'islam est, outre une religion, aussi un système politique, il est logique que des techniques qui, chez nous, ressortissent à la diplomatie ou à l'art de la guerre (y compris la ruse), et non pas à la théologie, fassent partie intégrante de la doctrine complète de cette englobante "religion" qu'est l'islam.

C'est par la force des armes des colonialistes français qu'a été provisoirement contrée la poussée jihadiste en Afrique de l'ouest, depuis au moins le XVIIe siècle. La virulence de ces conquêtes reprend après l'intermède colonial.

yoananda • il y a 1 année

Bon ... je sais que c'est compliqué de définir le mot religion. Mais pour ma part, je préfères parler de culte concernant l'islam. Le fait qu'il y ait des millions d'adeptes n'en fait pas une religion automatiquement.

Peut-être je me trompe. Il faudrait voir ce qui caractérise exactement une religion.

Curmudgeon • il y a 1 année

Ce n'est pas un sujet facile, surtout si on veut embrasser large, car il faut tenir compte de croyances et pratiques très différentes, dont certaines ne sont pas liees à des cultes à proprzmznt parler.

yoananda • il y a 1 année

Exact.
Il y a 3 étapes dans le jihad selon le rapport de force : Jihad furtif, défensif, offensif.
le jihad est une obligation.
les histoires de "grand jihad" qui serait spirituel c'est un SEUL haddith non sahi (non certain) : ce sont des foutaises.

NeverMore • il y a 1 année

Hors sujet sûrement ....

Macron nous joue un sale jeu en ce moment (entre autres jeux et autres moments).

Il déclare qu'il punira le gouvernemt Assad et la Syrie en cas d'attaque chimique.

Il sait trés bien, c'est quasiment de notoriété publique, que les terroristes, avec les casques blancs, préparent une attaque chimique sous faux drapeau. CNN est même en train de mettre en scène les détails des "preuves" et les reportages qui nous seront servis.

Macron fera semblant de croire, "preuves" à l'appui, que l'attaque chimique est de la responsabilité d'Assad et du gouvernement Syrien.

Oui, Le Drian a bien tempéré les propos de Macron, mais le moment venu Macron montrera à tous qui est LE CHEF (il est familier du procédé - recherchez "macron c'est moi le chef" avec votre navigateur)..

Il nous fera tout avaler (par le mauvais orifice et sans vaseline), avec la complicité des médias mainstream (les décodeurs en premier).

Note : j'habite dans un région avec des bases aériennes proches (Nimes, Salon ...) et je constate depuis peu une activité renforcée (les réacteurs, surtout au décollage s'entendent de très loin).

amike • il y a 1 année

Déjà que les Israéliens ont du mal à sortir leurs "fabuleux" (sic) F-35... (craintes ?), je doute d'une intervention française sans assistance.
Et d'ailleurs, qu'aller "punir" ? La mise en garde américaine s'est faite sans risque de perte de leurs pilotes et le résultat fut très limité (un aérodrome).

Macron a dit n'importe quoi, la presse a regardé ailleurs.

Fabius pouvait faire illusion avec ses discours contre Assad, mais depuis, je doute que le "regime change" par la suppression physique d'un seul individu n'éveille pas les interrogations sur les conséquences.

Les Russes en Syrie n'ont pas été meilleurs que les Américains en Irak : Ils ont simplement "appris" des erreurs des interventions US. Mais il est moins facile d'apprendre de ses erreurs que de celles des autres. Quid des Français ?

yoananda • il y a 1 année

Le problème, et je vois peu de monde en parler, c'est que :
1/ la Russie est l'ennemi mortel d'Israël
2/ la France fait la politique étrangère d'Israël
3/ Assad est du coté Russe.

Donc oui, il y a de quoi être très sceptique sur ces histoires de gaz, surtout maintenant que Daesh a été vaincu.

Ha si Macron montrait les même mumuscles envers les jihadistes qui vont vouloir retourner dans leur base arrière Française ....

yoananda • il y a 1 année

HS (encore que) : rebondissement dans l'affaire de l'anus le plus célèbre de France; 2 expertise disent qu'il n'y aurait pas eu viol :
https://www.20minutes.fr/fa...

Cette info arrive après la publication de la vidéo ou l'on voyait le flic asséner un coup à "l'arrière" de la racaille. Le flic prétendait que c'était pour le faire plier et non pour le blesser. Ça corrobore cette version.

En tout cas la thèse gauchiste du viol par le méchant flic blanc nazi contre un opprimé racialisé et en intersectionnalité (lol) en prends un sacré coup dans l'aile;