Nous sommes incapables de charger Disqus. Si vous êtes un modérateur, veuillez s'il vous plaît consulter notre guide de résolution des problèmes.

Lucie • il y a 1 année

"La tolérance et le relativisme les aveuglent."

"(...) ce livre pose avant tout une question aux chrétiens d’Europe et plus largement à tous ceux qui souhaitent que les valeurs de la civilisation occidentale nées des messages juif, grec et chrétien continuent à servir de fondement à leurs vies et à celles de leurs enfants."

C'est bien-là le problème : beaucoup (combien ?) de nos congénères n'en ont strictement rien à faire des fondements de notre civilisation.

Illustration :
Après avoir été entraînée à la fête de la musique (à rebaptiser d'urgence fête du tam tam et de la merguez grillée) par d'anciennes connaissances csp+++ qui aujourd'hui votent Mélanchon (avant : PS) et avoir été méchamment dévisagée toute la soirée par les hordes de "joyeux fêtards" gui nous entouraient car non tatouée et pas assez métissée (habillée trop proprement aussi), je dois dire que je suis à deux doigts de perdre tout espoir pour le pays.

Entendu de la part de mes amis winners du mondialisme: "je ne vois pas en quoi on doit être fier d'être francais, c'est un hasard si on est né ici", "Dupont Aignan ? (yeux écarquillés et mine défaite) Mais... mais... c'est les méchants" et le désormais classique "je suis citoyen du monde", mais quand même : "je comprends les polynésiens qui réclament leur indépendance vis-à-vis de la France qui n'a rien a faire la-bas".

fboizard • il y a 1 année

Oui, il y a une grande partie du peuple français dont on ne peut plus rien tirer.

gotharte • il y a 1 année

C'est quand même une chance de conserver des amitiés malgré des positions aussi éloignées. La difficulté est parfois plus difficile pour eux que pour nous d'ailleurs. Nous sommes souvent comme ce qui se rapprocherait du Mal à leur yeux (quoiqu'ils ne croient pas vraiment à sa réalité)
J'ai encore perdu un ami dernièrement. C'était devenu trop lourd pour lui au moment des élections et il a préféré se fâcher pour de bon avec moi, un "fassiss" bien sûr.
Il y a toujours de l'espoir avec nos semblables, mais sans perdre notre lucidité sur les faiblesses humaines

gotharte • il y a 1 année

en passant, j'en profite pour vous demander si vous pouviez rappeler dans quel article vous aviez posté un commentaire évoquant la confiance à se donner entre deux personnes de bonne volonté. J'ai trouvé ça beau mais je ne le retrouve plus. J'aimerais le couper

donald • il y a 1 année

intéressant aujourd'hui, le compte rendu journalistique d'une aggression d'un garde du corps russe à saint denis. Qui en parle ? VA, le point et atlantico et c'est tout............. pour les autres c'est silence radio.
Un bel exemple de fabrication d'une NO-NEWS théorisé par olivier berruyer et qui n'est rien d'autre q'une fake-news déguisée, une fake-news parfaite car le problème n'est même plus faussé, il est carrément éludé.; et donc n'existe pas. C'est génial.
Ces racailles ne sont rien d'autre que les dalton des temps modernes. souhaitons leur un sort semblable à leurs illustres ainés à
Coffeyville

Skubadaïving • il y a 1 année

(Je vous réponds ici pour m'insérer dans la suite des commentaires).
Comme nous sommes dans les confidences, voici une copine sympa : intelligente, avec de la repartie. Et, en entrevoyant sa gestuelle, en danse du ventre, elle doit donner ; dans les soirées en ville, cela doit attirer les regards

http://tinyurl.com/yc2qubht

Skubadaïving • il y a 1 année

Pour revenir au sujet, je rêve parfois que les femmes musulmanes de tous les pays décident un beau jour que ces c onneries, c'est fini ; et qu'elles s'occupent elles-mêmes de changer leur destin commun.
Elles reprendraient le contrôle de leur petit monde familial masculin, à la schlague. Je suis persuadé que les mecs fileraient doux, car ils sont fait pour le rapport de force et ne demandent que cela. De proche en proche, c'est toute l'organisation islamique de leur société qui vacillerait ; et ils foutraient enfin la paix aux chrétiens -et aux Juifs-, on peut rêver.