Nous sommes incapables de charger Disqus. Si vous êtes un modérateur, veuillez s'il vous plaît consulter notre guide de résolution des problèmes.

Buck Danny • il y a 2 années

Zemmour juge tout simplement plus utile de pouvoir continuer à diffuser son discours et ses idées plusieurs par semaine à des millions d'auditeurs.

S'il réagissait comme vous le conseillez ça fait longtemps qu'il serait parti aux oubliettes.

fboizard • il y a 2 années

Je ne crois pas. Je pense qu'il a tort.

Il n'y a pas qu'RTL dans la vie, surtout à l'heure d'internet.

Buck Danny • il y a 2 années

Oui mais bon tout le monde n'a pas envie de finir comme Soral et Dieudonné ^^

yoananda • il y a 2 années

Un peu sur les dents on dirait ?

fboizard • il y a 2 années

Non. Mais Zemmour se plaint de la disparition des anciens principes. Il tenait une occasion en or de provoquer Calvi en duel, au sabre ou au pistolet. Je regrette que son attitude fût toute autre.

Ca aurait eu de la gueule autrement que son mol aplatissement (voir le duel dans les Enfants du paradis).

Ou ça :

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/emb..." frameborder="0" allowfullscreen=""></iframe>

Buck Danny • il y a 2 années

Zemmour est juif. Ce n'est pas un mousquetaire du roi ou le chevalier bayard.

Laissons à chaque race ses talents propres.

Je trouve que Zemmour utilise admirablement le sien, il fait beaucoup pour le réveil des consciences. C'est aussi son d'avoir su se concilier le système pour pouvoir continuer à s'exprimer qui lui vaut aujourd'hui une telle notoriété.

Curmudgeon • il y a 2 années

Zemmour a mal choisi un mot, donc c'est normal qu'il se fasse engueuler. Mais un procès... Des motions, pour dire qu'on "se désolidarise"... Tous ces nobles torses gonflés par des bouffées de vertu ! Ces faux-jetons qui font semblant de croire que Zemmour a fait l'apologie "du terrorisme"...

Vu le contexte avant de la phrase litigieuse, je crois que Zemmour n'est peut-être pas très loin de ce qui suit. Le blogueur Abou Djaffar (pseudo) cite un livre de Gabriel Gros-Martinez, spécialiste de l'islam médiéval :
http://aboudjaffar.blog.lem...

"Ce choix de l’Islam, effectué par des millions de militants dans le monde, n’est ni fortuit, ni superficiel. Tout étudiant en sciences humaines sait – ou devrait savoir – qu’il est impossible d’analyser un phénomène – ethnologique, sociologique, historique – hors des mots dans lesquels il se donne. Imagine-t-on d’analyser le nazisme comme on prétend aujourd’hui analyser le djihadisme, en détachant sa « base sociale » de son « propos idéologique » ? On en conclurait que les nazis furent des ouvriers malchanceux, des petits commerçants ruinés par la crise, des intellectuels au chômage, des des ratés du système capitalise… La guerre mondiale, la hiérarchie des races, l’extermination des juifs ? Simple habillage infantile d’une violence de déshérités…

Au reste, le lecteur averti aura repéré, dans cette dichotomie qu’on veut opérer entre base sociale et discours idéologique la vieille distinction marxiste de l’infrastructure et de la superstructure, aussi vénérable qu’inopérante. Pour celui qui l’emploie, elle présente cependant un avantage considérable : elle permet de dessaisir les djihadistes de ce qu’ils pensent et disent, et d’y substituer sa propre explication. S’ils se prétendent soldats de l’Islam, c’est seulement qu’ils sont idiots ou malheureux. Nous, qui avons fait les écoles, nous allons vous dire ce qu’ils ont vraiment dans la tête…

Une telle démarche est évidemment inacceptable. Si odieux que soient les actes des djihadistes, et précisément parce qu’ils sont en rupture brutale avec la morale commune, ils méritent qu’on écoute les raisons que leurs auteurs en donnent."

Abou Djaffar ajoute :
"On est loin de ceux qui veulent interdire les films sur les salafistes ou qui taxent les journalistes de propagandistes irresponsables : il faut écouter l’ennemi, le contextualiser et essayer de comprendre ce qui l’anime. C’est un peu la stratégie contre la criminologie : "A lire distraitement la presse, on croirait que le djihad syrien est un sous-produit du banditisme de la banlieue, parisienne ou londonienne"."

Il faut comprendre l'ennemi. Il faut prendre au sérieux ce qu'il dit, l'exposé de ses convictions, ses arguments. Les documents produits par Isis / Daech / le Califat débordent de citations scripturaires. Il ne s'agit pas de "respecter" ce genre d'ennemi, Zemmour s'est trompé de mot. Mais Zemmour sait que les jihadistes ne sont pas uniquement un ramassis d'épaves sociales.

Bon, bien sûr, les confrères de Zemmour, eux, maîtrisent toujours totalement leur vocabulaire, ne choisissent jamais le mauvais mot.

Buck Danny • il y a 2 années

Si maintenant il est légitime de se faire engueuler pour avoir mal choisi un mot...

Ce que cherchait à exprimer Zemmour est clair, et ne me paraît en rien scandaleux. C'est un point de vu qui participe du débat intellectuel.

Je dis cela alors que je suis en désaccord avec Zemmour sur les propos concernés. Le simple fait d'être prêt à mourir pour une cause ne vous rend pas intrinsèquement "respectable".

Biensûr mettre sa vie au bout de ses idées est gage de la profondeur et sincérité de ses valeurs et convictions. Mais si ces "valeurs" et "convictions" sont abominables vous êtes simplement une ordure. Courageuse peut-être mais ordure quand même.

Curmudgeon • il y a 2 années

Ce que je veux dire, c'est qu'on peut critiquer Zemmour, et même l'engueuler, etc. Très (trop) rapidement le débat intellectuel que vous souhaitez comme moi devient passionné. C'est comme ça. Mais tant que ça reste à ce niveau, c'est encore gérable.

Ce qui est pénible à voir, c'est la mise en mouvement de la machine judiciaire, de la machine à produire des pétitions, de la machine à faire taire.

Cette tendance préoccupante se voit dans tous les pays occidentaux. On la trouve même dans les milieux scientifiques, dans les universités : aux Etats-Unis, ça prend un tour inquiétant. Toute dissidence est juficiarisée.

Arno Nimousse • il y a 2 années

Je suis assez d'accord ... et j'ai même été étonné qu'il fasse son billet comme si de rien n'était, je m'attendais à ce qu'il claque la porte vraiment.
Je ne comprends vraiment pourquoi il reste sur RTL, son émission avec Naulleau où son temps de parole sera encore plus anémique sans jamais avoir le dernier mot, entouré des gauchistes de salon ...

Delenda Est Systema • il y a 2 années

Je me suis tjs posé la question de savoir ce qu'il faisait encore dans la collabosphère, entre RTL et Paris Première, alors que quoi qu'il arrive il finira par se faire virer, si ce n'est pas aujourd'hui, ce sera demain, la montée sous pression d'ici la présidentielle, si MLP a des sondages favorables, risque d'être difficile à surmonter pour les collabos du système qui quoi qu'il arrive sauront déceler le dérapage dans la virgule.
Très honnêtement, cette caste de journalops, est une véritable saloperie qui organise toute la propagande du système.
Si quelqu'un a une quelconque idée de comment se débarasser du persiflage des médias.
A part le boycott pur et simple, et la grève de l'impôt, je n'en vois pas ...

Curmudgeon • il y a 2 années

Il y a beaucoup à dire en faveur du comportement de Zemmour ici. Le mode de remontrance transmise par Calvi (au lieu d'être publiée séparément) est choquant pour beaucoup de spectateurs et d'auditeurs, même s'ils ne sont pas d'accord avec Zemmour. En ne réagissant pas, Zemmour laisse voir de façon encore plus lumineuse la manière dont l'expression d'une opinion est devenue périlleuse.

Je pense qu'il vaut mieux être à l'intérieur du monde des grands médias, même si la tension doit être très difficile à supporter.

Yvan Rioufol subit lui aussi, quoique à un moindre degré, des attaques judiciaires visant à le faire taire. Il tient le coup vaillamment. On éprouve pour lui de la gratitude.

http://blog.lefigaro.fr/rio...

Tracy LA ROSIÈRE • il y a 2 années

Très bien dit.

Gordion • il y a 2 années

Bonjour à tous, je teste mon nouveau lecteur de flux... Et verifie si je peux publier.
Je partage l'avis de Zemmour sur la notion de sacrifice. Lié au patriotisme, à la défense de la Nation. La légitimité allant de pair avec le sacrifice.

Gordion • il y a 2 années

Ce qu'écrit Curmudgeon est exactement ce qui se passe. La Pravda est toujours là, avant c'était le Propagandastaffel, le petit livre rouge, et je ne cite pas les pseudo vérités religieuses. On a tous en tête Galilee et son combat scientifique